Autres informations et services officiels : www.belgium.be

En un clic, tout peut changer

C’est le cas pour votre vie, mais aussi pour votre enregistrement comme donneur d’organes. Vous êtes totalement libre de choisir et vous pouvez désormais exprimer votre choix en un seul clic. En donnant du matériel corporel humain, vous pourriez venir en aide à une personne qui en a besoin. Connectez-vous avec votre e-ID ou itsme. 

Pourquoi est-il important d’enregistrer votre choix ?

Après votre décès, la banque de données pour le don d’organes et de matériel corporel humain est consultée pour savoir si vous avez enregistré vos volontés de votre vivant. Si vous ne l’avez pas fait, la question est posée à vos proches. Dans un moment aussi chargé en émotions, cette question peut être difficile pour eux.  Le matériel corporel humain peut améliorer et même sauver des vies. Un donneur peut ainsi sauver jusqu’à 8 vies  et améliorer la qualité de vie d’environ 100  personnes. Dès lors, pensez à enregistrer votre choix dès aujourd’hui.  

- Le papa de Diego

A 12 ans, Diego a sauvé des vies. C’est un héros. Ils sont nombreux, tous anonymes et sans médailles.

Vous devez prendre une décision pour un proche ?

Ou un de vos proches a besoin d’un don ?

Vous pouvez faire don de vos organes vitaux, à savoir votre cœur, vos poumons, votre foie, vos reins, votre pancréas… et ainsi sauver et améliorer des vies.

Vous pouvez faire don de matériel corporel humain, comme vos valves cardiaques, vos cornées, votre peau, vos os... à des fins de transplantation sur une autre personne.

Vous pouvez faire don de matériel corporel humain pour aider au développement de thérapies innovantes.

Vous pouvez faire don de matériel corporel humain pour contribuer à la recherche scientifique.

Découvrez quelles sont les 4 options en matière de don

Vous pouvez vous exprimer pour une seule de ces options et enregistrer vos choix à différents moments.

Questions fréquentes

  1. Trois médecins, indépendants des équipes de prélèvement et transplantation, doivent constater et confirmer la mort cérébrale ou cardiaque d’un donneur potentiel.
  2. Le décès est annoncé à la famille. 
  3. La banque de données Orgadon est consultée pour savoir si le défunt a fait une déclaration de son vivant et annoncé sa volonté : accord ou refus de prélèvement. 
  4. Si le défunt, de son vivant, a explicitement marqué son accord ou si rien ne figure dans la banque de données Orgadon, les proches sont informés de l’intention de réaliser un prélèvement. Si les proches rapportent que le défunt, de son vivant, a exprimé une opposition oralement ou selon un autre mode, la procédure s’arrête. 
  5. Si, de son vivant, le donneur n’a pas exprimé d’opposition, les organes ou le matériel corporel humain peuvent être prélevés. 
  6. Le corps du défunt est traité avec respect lors des prélèvements et rendu à la famille dans les plus brefs délais. 

En Belgique, chaque citoyen est présumé être un donneur potentiel par consentement tacite, à moins d’avoir expressément signifié son refus. Toute personne, inscrite depuis 6 mois au registre de la population ou des étrangers en état d’exprimer sa volonté, peut enregistrer son choix. 
 
Pour un enfant de moins de 18 ans, un parent ou un tuteur peut signer une opposition. A sa majorité, la personne pourra ensuite faire son propre choix. 
 
Le don est anonyme et non rémunéré
 
Les frais médicaux ne sont PAS supportés par la famille du donneur mais par les bénéficiaires des organes et des matériels corporels humains. 
 
Les lois datent de 1986 (don d’organes) et de 2008 (don d’autre matériel corporel humain)

Non, vous disposez désormais de 3 options différentes pour enregistrer votre choix en matière de don.  

  1. En ligne sur clicpourledondorganes.be 

  2. À la commune de votre résidence 

  3. Chez votre médecin (généraliste) 

Pour un mineur ou un adulte qui n’est pas capable de discernement, son représentant légal peut, uniquement via sa commune de résidence ou par l’intermédiaire de son médecin traitant, faire enregistrer une opposition au prélèvement d’organes ou d’autre matériel corporel humain. Cette déclaration ne peut en aucun cas être introduite en ligne. Le représentant ne peut en outre donner aucune « autorisation explicite » au don d’organes, mais seulement introduire une opposition. 

Cette opposition reste valable tant que le mineur ou son représentant légal ne la retire pas. Une fois sa majorité atteinte, il pourra lui-même exprimer son choix. 

Non. Après le décès d’un patient donneur, un examen médical complet est réalisé. Cet examen vise à déterminer quels organes et autres matériels humains sont aptes au don et à la transplantation. Certains donneurs ont plus de 80 ans.

Non. Le don de corps à la science vise à soutenir la formation des professionnels de la santé (étudiants en médecine, chirurgiens, etc.). Il leur permet de mieux comprendre le corps humain ou de se familiariser avec certaines techniques chirurgicales. Le don de corps à la science doit faire l’objet d’une déclaration auprès d’une faculté de médecine.

Autre matériel corporel humain

© 2022 - SPF Santé publique, securité de la chaine alimentair et environnement